Faire vivre la démocratie locale

Pour nous, la démocratie ce n’est pas seulement voter tous les 6 ans. C’est per-mettre aux habitants d’être consultés et écoutés par leurs élu.e.s qui doivent

être ouverts au dialogue et garantir des temps et des moyens d’échanges. C’est

aussi assurer une gestion municipale transparente notamment en ce qui

concerne les finances publiques.

  • Ouverture des commissions communales aux habitants volontaires.

    • Les délibérations soumises au Conseil Municipal font l’objet de travaux préalables lors de commissions qui se réunissent régulièrement. Afin d’associer les habitant.es aux réflexions thématiques et leur permettre d’apporter leur point de vue et leurs propositions, nous proposons que ces commissions municipales associent les élu.es et des habitants volontaires. Ces derniers seront désignés pour une durée maximale de deux ans, reconductibles.Toutes les commissions seront accessibles à savoir:
          1. Environnement, Voiries

          2. Enfance, jeunesse, écoles

          3. Action sociale

          4. Vie économique, commerce, artisanat

          5. Culture, sports, loisirs

          6. Urbanisme, Bâtiments

  • Mise en place de référents de villages ou de quartiers.

    • Pour permettre aux élu.es d’être en lien étroit avec les habitant.es, en prise direct avec les besoins des villages et de favoriser les initiatives citoyennes nous proposons de mettre en place des référent.es de village, des volontaires, femmes ou hommes, souhaitant s’impliquer dans la vie de la commune. Ils, elles seront en veille sur les besoins de leur village, sur les petits soucis du quotidien, sur les demandes des habitant.es. Le référent est à la fois dans l’information et la transmission des problèmes et anomalies, mais aussi dans la proposition aux élu.es. Le référent est toujours informé des suites données à chaque dossier. Des réunions régulières animeront cette communauté d’habitants et permettront un suivi des dossiers.
  • Désignation d’un élu dédié au dialogue avec les habitants.

    • A quoi peut servir un.e élu.e dédié.e au dialogue avec les habitants ? Cet.te élu.e aura pour tâche de faire le lien entre les référents de village, les élu.es et les services. Il / Elle aura aussi pour mission de garantir le bon fonctionnement de tous les outils mis au service des habitants qui veulent exprimer leur avis auprès des élu.es (site de la mairie, page FB, rencontres avec le Maire et les Adjoints, Temps d’échange lors des Conseils municipaux, etc.).
  • Organisation d’une visite annuelle des élu.e.s dans chaque village ou quartier

    • Une fois par an, maire et/ou adjoint.es se rendront dans les villages pour rencontrer les habitant.es et échanger avec eux sur la politique municipale. Les modalités de « la visite » devront être innovantes et permettre à chaque habitant qui le souhaite de s’exprimer. C’est un outil essentiel du dialogue entre élu.es et habitant.es.
  • Allocation d’un budget au Conseil Municipal des Enfants (CME).

    • Afin de renforcer la dimension de formation citoyenne des jeunes du Conseil Municipal des Enfants et pleinement les responsabiliser dans la prise de décision, ils disposeront d’un budget annuel qu’ils pourront utiliser pour conduire les projets qu’ils souhaiteraient engager. Ils rendront compte de cet usage au conseil municipal.

  • Reconnaissance du rôle des élus minoritaires : indemnités, tribune d’expression, travail en commun en toute transparence, etc.

    • La démocratie n’est pas seulement un régime politique s’appuyant sur le principe de la majorité. C’est aussi et peut-être d’abord un système de valeurs qui admet le principe du respect de la minorité. Il convient donc de reconnaître les droits aux élus minoritaires qui non seulement ont été élus mais peuvent tout à fait construire avec les élus de la majorité la politique de la commune pour les 6 années du mandat. Cette reconnaissance s’incarne dans le droit aux indemnités comme tout autre élu ainsi que la reconnaissance de leur liberté d’expression. A cette fin, les élus de la minorité auront accès à toutes les commissions municipales sans exception et une expression dans le bulletin municipal et tout autre outil de communication de la commune.

 

  • Signature par les élus d’une charte avec des engagements éthiques (ex. limitation et non cumul des mandats).

    • Le discrédit qui touche les élus s’explique notamment par le fait qu’ils cumulent les mandats au risque de n’en exercer consciencieusement aucun. Nous estimons quant à nous qu’il est urgent de s’engager sur des principes éthiques, comme une déontologie de l’élu qui passe par l’absence du cumul des mandats, notamment dans le temps. Deux mandats consécutifs nous paraissent suffisants. Nous considérons la politique comme une fonction citoyenne au service des habitants et non comme un métier.

fleche-retour-arriere_017000F501639677

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :