Relever le défi écologique

Nous avons la responsabilité d’agir face au dérèglement climatique. Mais nous pouvons faire de ce devoir une véritable opportunité, un projet local enthou-

siasmant, source de transmission entre les générations en mettant en valeur le patrimoine  culturel et naturel de notre commune. C’est le sens de notre enga-

gement écologique, le pilier de notre programme.

  • Engager un audit énergétique des bâtiments publics pour mener une politique ambitieuse d’économie d’énergie.

    • La nécessité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) ainsi que le coût toujours en augmentation de l’énergie doivent nous inciter à nous interroger sur les solutions à mettre en œuvre pour réduire facture et émissions. Selon l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe), le coût du chauffage des bâtiments communaux est de 35 € en moyenne par habitant et par an. Avec quelques travaux, ce montant peut diminuer de moitié, assure Laurent Atienza, ingénieur au bureau d’études Eco-Venir. Afin de savoir par quels travaux commencer, un audit énergétique s’impose. Une telle étude est une démarche qui détermine les déperditions de chaleur et les émissions de GES d’un bâtiment. L’audit commence par une visite des bâtiments assortie d’une collecte des données sur la consommation énergétique. Une thermographie permettant de visualiser toutes les déperditions et un test d’étanchéité à l’air sont pratiqués. Ce travail d’analyse préconise également les travaux nécessaires pour les diminuer : réfection de la toiture, changement des fenêtres ou encore isolation par l’extérieur. Il permet également de chiffrer le montant des travaux. C’est donc selon nous une des premières actions pour envisager de manière raisonnable les investissements sur le long terme et non seulement sur le mandat de 6 ans.
  • Réaliser une analyse d’impact environnemental préalable à tout projet communal.

    • Afin de réaliser un aménagement durable des territoires, il nous semble essentiel d’anticiper les éléments qui peuvent impacter l’environnement dans les projets (de travaux, constructions, aménagements…) et les plans et programmes (documents d’urbanisme et documents de planification thématiques). Mais aussi les manifestations organisées ou co-organisées par la commune (utilisation de gobelets réutilisables, stand végétarien gestion des déchets pendant l’événement). Il s’agit de prendre en compte l’influence que ceux-ci peuvent avoir sur l’environnement et de respecter les prescriptions établies lors des évaluations et des études préalables.
  • Aménager des voies piétonnes et cyclables reliant de manière sécurisée les villages au centre bourg et aux équipements publics.

    • Nous souhaitons inciter aux déplacements à pied ou en vélo en aménageant des circuits protégés et, pour une part, en site propre. Nous avons déjà réalisé l’inventaire des chemins existants qui permettraient de mailler la commune entre les principales zones d’habitation et les points d’attraction : Moulin des Landes, gare, centre bourg, port. Un programme pluriannuel d’aménagement de ces chemins par la réalisation de stabilisés (respectueux de l’environnement et perméables) doit permettre d’atteindre cet objectif dès la mi-mandat en cohérence avec le schéma vélo de l’AgglOH.

  • Garantir une nourriture de qualité aux élèves en se fixant comme objectif 100% local et/ou bio dans les restaurants scolaires.

    • Les enjeux climatiques et de santé nous obligent à repenser nos modes alimentaires, à faire le choix d’aliments de meilleure qualité, produits localement et avec le moins de traitements chimiques possibles. organisée autour du bio . Le choix de viser la production locale répond aussi pleinement aux défis climatiques (réduction des gaz à effet de serre, réduction des consommations énergétiques). La configuration actuelle des restaurants scolaires oblige à conserver provisoirement une fourniture de repas préparés par un prestataire et livrés sur le restaurant scolaire pour l’école élémentaire au moins en l’attente de solutions pérennes pour disposer d’un équipement à la hauteur des besoins.
  • Tendre vers une cuisine « faite maison » en engageant un projet de restauration centrale à destination de toutes les écoles de la commune.

    • Notre priorité est d’en finir avec les repas industriels des prestataires privés et de pouvoir fournir à nos enfants des repas majoritairement bio. Cette conviction s’inscrit également dans une mise en conformité avec la loi Agriculture et Alimentation promulguée en novembre 2018 qui fait obligation d’en avoir au moins 20% dès 2022. Un travail avec le prestataire est donc prévu pour trouver des solutions rapidement. En complément nous souhaitons engager un projet de construction d’un ensemble de restauration permettant d’avoir une cuisine faite sur place par du personnel municipal. Pour mettre en place ces solutions à court et moyen termes, nous nous appuierons notamment sur le Groupement des Agriculteurs Bio

  • Planter un arbre à chaque nouvelle naissance

    • Cette proposition emblématique marque notre engagement à préserver l’environnement pour les générations futures. Elle se veut également être un gage concret d’amélioration du paysage de notre commune et de la préservation de sa biodiversité. Des arbres fruitiers seront privilégiés dans la mesure du possible.
  • Défendre notre patrimoine en menant des actions de reconnaissance des métiers et savoir-faire des vignerons.

    • Il nous semble important d’instaurer un dialogue régulier avec les agriculteurs de la commune. Pour ce faire, l’un des adjoints de la commune sera identifié pour être leur interlocuteur privilégié. Il aura également pour mission la défense du patrimoine culturel et donc viticole et agricole de notre commune. Défendre ce patrimoine, c’est aussi concevoir une charte de « bon voisinage » pour un meilleur respect du travail des agriculteurs et leurs espaces de travail et qui pourrait être présentée lors de l’accueil des nouveaux habitants. C’est enfin soutenir toute démarche oenotouristique à l’échelle du Pays qui donne de la visibilité aux savoir-faire des vignerons et agriculteurs du territoire.
  • Accompagner les vignerons dans l’évolution de leurs pratiques, dans le respect de la nature et de l’environnement.

    • Il nous semble également important d’accompagner l’évolution des pratiques des agriculteurs vers plus de respect de la nature et de l’environnement. L’objectif n’est pas d’imposer des contraintes ou de nourrir « l’agribashing » mais bien d’alimenter un dialogue constant, bienveillant et constructif. Des aides financières plus symboliques que déterminantes peuvent être envisagées (prise en charge des accompagnements à la conversion, déductions fiscales – taxe foncière (comme c’est le cas à La Chapelle-Heulin)) pour les agriculteurs qui s’engagent dans une conversion en agriculture biologique.Cet accompagnement passe aussi par une meilleure information des riverains sur les modes, zones et périodes de traitement.
  • Préserver le caractère rural de la commune en créant une pépinière d’entreprises à vocation agricole permettant de favoriser de nouvelles installations et de lutter contre les friches viticoles.

    • Pour permettre des installations de nouveaux agriculteurs (qu’ils ou elles soient en viticulture, en élevage ou en maraîchage) rendues difficiles par la disparition des bâtiments agricoles indispensables à l’activité, nous envisageons la création de pépinières agricoles dans des zones identifiées. Ces pépinières sont le nom donné à des bâtiments permettant de lancer l’activité économique sur une durée définie à l’avance. Elles n’ont pas vocation à accueillir un producteur de manière pérenne. L’activité viticole est en recul sur le vignoble nantais et des friches (déprise) se développent quand personne ne reprend l’activité après un départ en retraite. Des vignerons victimes du dérèglement climatique abandonnent des parcelles devenues gélives. Il convient donc de gérer notre territoire agricole en permettant que d’autres activités puissent se redévelopper (élevage, maraîchage, arboriculture fruitière) redonnant de la diversité autour d’un retour de la polyculture. Un partenariat avec les associations « Terres de lien » (gestion du foncier) et « Terres en vie » (inventaire, diagnostic, accompagnement de porteurs de projet) et la Chambre d’agriculture doit permettre d’avancer sur ces questions et d’anticiper des départs en retraite prévus dans les cinq années à venir.

  • Initier, accompagner et soutenir les démarches des habitants pour réduire et valoriser leurs déchets.

    • Pour l’essentiel, la politique en matière de déchets relève de la compétence de Clisson Sèvre et Maine Agglo (CSMA). C’est elle qui gère la collecte des déchets, les déchetteries et notamment la halte éco-tri située sur notre commune. . Mais nous pensons qu’il faut aller audelà. Tout d’abord,accompagner les habitants en soutenant toute démarche qui consiste à réduire les déchets. Avec le concours de l’AgglOH il s’agit de sensibiliser les habitants à de nouvelles pratiques : compostage domestique, lombricompostage, soutien au jardinage pauvre en déchets, composteurs, broyage, aide au poulailler individuel ou collectif, etc. En second lieu la collectivité doit être exemplaire dans sa politique de diminution des déchets par des actions simples : réduction des fournitures de bureau, vaisselle réutilisable ou compostable, mobilier de seconde main, archivage, etc… Dans cette même logique la commune appontera son soutien à l’organisation de braderies entre habitants afin d’améliorer le circuit de l’occasion et du réemploi. Nous faciliterons l’action du Repair’café pour l’organisation de leurs séances de réparations mais aussi dans le développement de ses actions.

fleche-retour-arriere_017000F501639677

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :